Haïkus

Par un chaud après-midi d’été, confortablement installée sur un banc à l’ombre, j’ai lu un petit livre, « Le facteur émotif ». J’ai suivi le héros au pays des haïkus, ces poèmes brefs d’origine japonaise. J’ai ensuite découvert leur pouvoir rafraîchissant à travers les écrits de Pascale Senk. Puis j’ai poursuivi ma route avec Issa et Bashō. Que de bonheurs ! Que de découvertes ! Une source qui ne tarit jamais. Alors je me suis amusée à en écrire quelques uns, à saisir des images dans ces poèmes courts, très courts. Sans prétention aucune, entendons-nous bien ! Juste pour le plaisir des mots.

Haïku et japonais
Magnolia au printemps -Parc floral de Paris

Papillon s’envole

Jolie fleur s’épanouit

Printemps revenu

Ciel lourd et zébré

Odeur chaude de terre mouillée

Bel orage d’été

Orage d'été
Vague sur un rocher

Cri de goéland

Vague claquant sur un rocher

Goût d’embruns salés

Froid étincelant

Pas crissant dans la neige

Air pur des sommets

Sommets enneigés
Pêches sur l'arbre

Chair jaune et sucrée

Jus coulant sur le menton

Pêche savoureuse

Sifflement du vent

Tourbillon de feuilles mortes

Tempête d’automne

Feuilles mortes
Trou d'eau à Concarneau

Crevettes transparentes

Crabes anémones bigorneaux

Marée basse trou d’eau

 

Artères silencieuses

Reflets dorés sur la Seine

Paris au mois d’août

Quais de Seine

Pin It on Pinterest