Le slam du confiné

Le slam du confiné

Jour 1.Un rayon de soleil frappe mon oreiller.Les yeux à peine ouverts, je bondis sur mes pieds,L’réveil n’a pas sonné, vite, vite, faut m’dépêcher,Filer sous la douche, sauter dans mes vêtements,Avaler un café, réveiller les enfants !Sans tarder faut courir chacun de...

Pin It on Pinterest